Orano menu

Point sur le gisement de Kanjugan au Kazakhstan

Lors la visite de Bruno Le Maire le 30 juillet 2019 au Kazakhstan, un décret gouvernemental attribuant à KATCO (co-entreprise détenue par Orano et Kazatomprom) le permis foncier dit de « Kanjugan » a été signé et publié. L’obtention de ce permis autorise le lancement des travaux en vue d’exploiter le gisement en uranium qui assurera une part significative de la production de KATCO.
Opération de revégétalisation

La zone couverte par le permis de Kanjugan représente une fraction de la steppe boisée de saxauls du Kazakhstan (655  hectares dont 382 concernés par nos opérations minières), qui a une superficie totale de 700 000 hectares et augmente chaque année de 5 000 hectares grâce à un effort de reboisement annuel (source : banque mondiale https://www.worldbank.org/en/results/2014/10/17/protecting-kazakhstans-vital-forests ).

KATCO est un acteur minier responsable, qui respecte les réglementations environnementales et se donne ses propres obligations.  Les saxauls jouent un rôle important dans l’écosystème de la région.  Pour cette raison, la question de l'impact environnemental du projet sur ces arbustes a figuré depuis plusieurs années dans toutes les discussions avec l'administration kazakhstanaise pour la préparation du permis foncier. 

Dès lors, l'exploitation minière donnera lieu à une compensation financièrement et sera accompagnée de mesures qui contribueront au reboisement de la steppe :

  • La délivrance du permis foncier s'accompagne d’une compensation financière versée au budget de l'Etat kazakhstanais, qui dirige l'effort de reboisement mentionné par la Banque mondiale.
  • Conformément à l’engagement environnemental de KATCO, les installations nécessaires à l’exploitation seront démantelées à la fin des opérations et le territoire serait réaménagé au plus près de sa configuration initiale. Dans ce site, cela se traduira par une replantation des arbustes dans la zone des steppes concernée.

Outre les engagements pris dans le cadre du permis de Kanjugan, depuis sa création KATCO a mené de nombreuses actions en faveur de la régénération de la présence des saxauls autour des zones minières déjà en exploitation :

  • En sensibilisant régulièrement les populations locales à l’importance d’une gestion durable de cette ressource (qui disparait principalement du fait de l’habitat local, qui l’utilise comme bois de chauffe) ;
  • En procédant à des campagnes pour replanter de nouvelles souches en partenariat avec les communautés locales. Depuis 2010, KATCO a déjà planté plus de 50 000 saxauls sur les zones d’exploration. 

Enfin, KATCO utilise la méthode ISR (In situ Recovery) pour le permis de Kanjugan comme pour l’ensemble de ces sites. Cette technologie de récupération in situ utilisée pour produire environ 50% de l'uranium dans le monde, permet d’extraire l’uranium avec un faible impact sur l’environnement par rapport aux méthodes traditionnelles et ne génère ni stérile minier ni résidu. Les conditions géologiques de la zone exploitée par KATCO rendent l'application de cette technologie possible. 

Pour rappel 

  • Le Kazakhstan est le leader de la production d’uranium dans le monde avec 21 700 tonnes d’uranium produites en 2018 (environ 40% de la production mondiale), suivie par le Canada, l’Australie, la Namibie, le Niger et la Russie.
  • Orano et Kazatomprom (opérateur national kazakh) ont créé la co-entreprise KATCO (51% Orano, 49% Kazatomprom) en 1996 qui exploite deux sites miniers au sud du Kazakhstan (Muyunkum et Tortkuduk), et emploie 1 200 personnes dont 98% d’emplois locaux. Ces activités englobent l’ensemble des étapes d’un projet minier, de l’exploration au traitement.
  • KATCO représente 40% de la production minières consolidée d’Orano en 2018 soit 3 212 tonnes d’uranium produites. 
steppe boisée au Kazakhstan
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies