Démantèlement : comment Orano accélère sur les marchés étrangers

Au WNE (World Nuclear Exhibition), Orano entend bien convaincre grâce à son offre intégrée de démantèlement. Une offre qui ne manque pas d’atouts, entre maîtrise des contextes réglementaires et quête de performance. Les explications d’Arnaud Gay, Directeur des Opérations Internationales.

C’est un savoir-faire unique. Le fruit de 40 ans d’expertise avec 160 projets de démantèlement et de déclassement menés dans de nombreux pays. Au WNE, Orano entend bien réaffirmer son expertise par-delà les frontières. Le démantèlement est en effet une opération longue et précise qui éloigne souvent les exploitants de leur cœur de métier. C’est non seulement un enjeu industriel où la performance et la sécurité sont essentielles, mais également un sujet de société pour que le nucléaire reste une énergie d’avenir.

 

Démontrer et convaincre, c’est donc le double objectif des équipes d’Orano présentes sur le salon. « Pour y parvenir, nous entendons nous appuyer sur notre offre intégrée », souligne Arnaud Gay, Directeur des Opérations Internationales. « Celle-ci est parfaitement pertinente pour les électriciens peu nucléarisés ou qui souhaitent se focaliser sur leur cœur de métiers, et qui sont à la recherche d’une prestation de démantèlement global. » Avec une douzaine de réacteurs à l’arrêt, le marché américain offre ainsi un potentiel très important pour les activités de démantèlement d’Orano.

Une position unique sur le marché

Si Orano entend défendre au WNE son offre clés en main, le spécialiste français du nucléaire civil est également capable de tirer son épingle du jeu dans les appels d’offres plus ciblés.

En Allemagne, nous avons en effet remporté deux succès en 2017 et réussi à convaincre grâce à notre capacité à innover avec des équipements robotisés et des processus semi-automatisés. Notre obsession de la performance a également pesé pour beaucoup dans la balance.
Orano jouit en effet d’une position unique sur le marché : en tant qu’opérateur, nous sommes également responsables des démantèlements que nous réalisons en France sur nos fonds propres. Aussi, nous avons multiplié les plans de performance et nous entendons bien conserver cet état d’esprit quand nous exportons nos savoir-faire. »

explique Arnaud Gay.

« On ne gagne jamais seul »

Au WNE, Orano joue collectif.

Nous avons appris qu’on ne gagne jamais tout seul. Seule notre capacité à nouer des partenariats nous permet de maîtriser tous les contextes réglementaires de nos pays d’activité et de mieux connaître clients et prospects »

précise Arnaud Gay.

En février 2017, Orano et les spécialistes américains de la démolition NorthStar ont ainsi créé une nouvelle société de démantèlement conjointe, Accelerated Decommissioning Partners (ADP), qui prévoit d’acquérir la propriété complète et permanente des actifs de démantèlement, y compris le combustible nucléaire irradié. Un rapprochement qui illustre la ferme intention d’Orano de se projeter sur les marchés étrangers à fort potentiel.

WNE #DAY1 - Arnaud GAY
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus d’informations, gérer ou modifier les paramètres des cookies sur votre ordinateur, lisez notre Politique Cookies dans nos mentions légales
J'accepte les cookies